Histoire & Patrimoine/Musée virtuel/De la bibliothèque abbatiale à la Médiathèque du 21ème siècle

De la bibliothèque abbatiale à la Médiathèque du 21ème siècle

Exposition "De la bibliothèque abbatiale à la Médiathèque du 21ème siècle" (2 octobre 2019 - 22 février 2020)

Présentation

L’exposition annuelle de la Ville de Munster eut lieu du 1er octobre 2019 au 22 février 2020.Celle-ci était consacrée aux 150 ans de la ligne de chemin de fer Colmar-Munster (prolongée en 1893 jusqu’à Metzeral).

Petit rappel historique
L’abbaye de Munster L’abbaye Saint-Grégoire, dont les origines remontent à 660, fut l’une des grandes abbayes bénédictines d’Alsace. La Ville de Munster lui doit son existence et son nom (Monasterium) et la vallée son ancienne dénomination (Val Saint-Grégoire). Après les destructions de la Guerre de Trente Ans (1618-1648), le XVIIIe siècle fut pour elle une période de prospérité et de rayonnement intellectuel et spirituel.
En août 1791, l’abbaye fut vendue comme bien national et la bibliothèque riche de 8000 volumes, fut transférée à la bibliothèque municipale de Colmar.
Tous ceux qui ont pu visiter l’abbaye de Munster au XVIIe et XVIIIe furent étonnés par la richesse et la variété de sa bibliothèque. Les manuscrits, incunables et livres imprimés comprenaient, outre des ouvrages religieux, de l’histoire ancienne et moderne, de la géographie, de la littérature, de la philosophie, du droit, des mathématiques, des sciences physique et naturelle, de la médecine, de l’astronomie, des récits de voyages et même de l’architecture militaire.
L’abbaye et la bibliothèque furent marqués par le passage de dom Augustin Calmet (1672-1757). Théologien, historien, exégète célèbre, ce dernier poursuivit ses études à l’abbaye de Munster de 1690 à 1696 et y séjourna en qualité de sous-prieur de 1704 à 1706. Il y occupa de multiples fonctions dont celle de « bibliothécaire ». Durant son passage à Munster, dom Calmet a fortement contribué à enrichir la bibliothèque de Munster.

La bibliothèque « Woelflin »
Dans les années qui suivirent la 2nde Guerre mondiale jusque dans les années 1960 Munster, pouvait également se targuer de proposer une bibliothèque privée, ouverte au prêt et à la consultation des bibliophiles et habitants de la ville. Sise au 46 Grand’Rue à Munster, elle fut constituée par Edmond Woelflin (1856-1941), polytechnicien et militaire de carrière et marié à une Munstérienne Elise Spenle. Elle était composée à l’origine de plus de 10 000 ouvrages. Ce fonds cohérent, varié et précieux nous est connue grâce à un don de livres, dans les années 1970, à la bibliothèque des Dominicains de Colmar.

De la bibliothèque à la médiathèque
La première mention connue dans les archives d’une bibliothèque communale date de 1893. La bibliothèque communale occupe alors un local de l’école primaire. Pendant la 1ère Guerre mondiale, le bâtiment de l’école étant transformé en hôpital militaire, les livres de la bibliothèque sont déménagés et entreposés au grenier de l’école. En 1924, la municipalité décide de réinstaller une bibliothèque publique et « populaire » à l’école. De 1924 à 1936, la bibliothèque communale va connaître un développement exponentiel passant de 348 volumes prêtés par an en 1924 à 5 888 en 1935. Au début de la 2nde Guerre mondiale, l’école communale de Munster est réquisitionnée en vue de sa transformation en hôpital militaire, mais la bibliothèque installée dans un local de l’école ne cesse pour autant de fonctionner. Avec l’annexion de l’Alsace au 3ème Reich en juin 1940, les bibliothèques publiques deviennent des instruments pour l’imprégnation des esprits par l’idéologie nationale-socialiste. La bibliothèque de Munster n’échappe pas à cette règle.
Après la 2nde Guerre mondiale, un rapport d’expertise fait état de la destruction et du pillage de plusieurs milliers d’ouvrages. La Ville de Munster reçoit des indemnités de dommages de guerre et vote des crédits pour la reconstitution de la bibliothèque communale. Elle bénéficie également de nombreux dons d’ouvrages (notamment en provenance de Suisse) et du retour de livres spoliés. La municipalité décide d’installer la bibliothèque communale au rez-de-chaussée de la mairie. En 1976, la bibliothèque est installée dans une salle du sous-sol de la salle des fêtes (inaugurée en 1967). En 1980, a lieu la création de l’association des « Amis de la bibliothèque » qui va participer grandement au développement de la bibliothèque notamment par l’organisation de nombreuses animations. La municipalité fait aménager la même année un local de 30 m2, attenant à la bibliothèque destiné à la consultation sur place. Une nouvelle extension de la bibliothèque municipale a lieu en 1985. En 2007, la municipalité envisage d’aménager le bâtiment communal du Batial, pour y transférer la bibliothèque devenue médiathèque. Le projet restera cependant sans suite, le Batial ne répondant pas aux contraintes techniques d’aménagement d’une médiathèque.
En 2015, la Ville projette la création d’une médiathèque par extension des locaux de la bibliothèque communale. Le projet est abandonné en décembre 2016, lorsque l’administration du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges décide de rétrocéder à la Ville les locaux qu’elle occupe depuis 1994, au rez-de chaussée du bâtiment communal du Prélat. La Ville prend alors la décision d’installer la médiathèque dans ce bâtiment classé aux monuments historiques en 1990, vestige le plus important de l’ancienne abbaye bénédictine. Il abrite depuis 1994 l’administration du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, l’Office de Tourisme de la Vallée de Munster.
Le Prélat ne présente pas les mêmes contraintes structurelles et permet un aménagement qualitatif et lumineux sur une surface de plus de 650 m2. Les travaux débutent en décembre 2018, pour s’achever à l’automne 2019.

À télécharger

Brochure

6014 ko - Dernières modifications : 16/09/2019

Panneaux explicatifs

28234 ko - Dernières modifications : 18/09/2019

Photos de l'exposition