Histoire & Patrimoine/Patrimoine/Les cimetières

Les cimetières

Le cimetière communal

Jusqu’en 1791 le cimetière de Munster entourait l’église Saint-Léger.
Après avoir été transféré sur le terrain de l’Unter-Dubach (à l’emplacement de la caserne des pompiers), le cimetière actuel fut mis en service le 1 juillet 1867.

Dans le cimetière de Munster figurent de nombreux monuments funéraires datant du XVIII et XIX siècle qui ont une valeur historique.
S’y trouvent les tombes de la famille Hartmann qui s’échelonnent entre 1837 et 1950 et regroupent la presque totalité des personnalités marquantes de cette grande famille d’industriels.

(ph. : S. W.)ZoomTombes Hartmann

Parmi les autres nombreuses tombes qui méritent d’être signalées, figurent en particulier celle de Gustave Rothan (1822-1890), ministre plénipotentiaire de Napoléon III, dont la fille s’est mariée avec Pierre de Coubertin (rénovateur des Jeux olympiques en 1894-1896 et propriétaire d’une maison à Luttenbach) et celle du chimiste et homme de sciences, Henri Loewel (1795-1856).

Le cimetière militaire

C’est le carré militaire situé à l’arrière du cimetière communal. Il renferme les tombes de militaires morts pour la plupart durant la guerre de 1914-1918. Il y a 68 tombes françaises, 276 tombes allemandes et même celle d’un capitaine démineur indochinois mort en 1920.
Pour 1939-45, il y a 3 tombes françaises, 32 allemandes et une stèle à la mémoire de 7 aviateurs canadiens.

(ph. : S. W.)Le cimetière militaire

Le lion bavarois
Ce lion a été érigé en 1916 par les troupes bavaroises en cantonnement dans les alentours de la ville. Elles ont participé aux violents combats qui se sont déroulés dans la vallée de Munster pendant la Première Guerre mondiale et tout particulièrement durant l’année 1915, au cours de laquelle les villages situés derrière Munster, à l’exception de Mittlach, ont été presque entièrement détruits.
Le texte gravé sur le monument signifie « Ferme dans la fidélité jusqu’à la mort ».
La tradition orale raconte que cette statue aurait été commandée, à l’origine, par la famille Hartmann, avant la Première Guerre mondiale.

(ph. : S. W.)ZoomLe lion bavarois

Monument funéraire indochinois
Sur la partie française du cimetière un monument insolite surprend le visiteur. Il s’agit de la stèle funéraire d’un soldat (indo)chinois au nom de Wang Bing, en poste à Munster, au Camp Castelnau, entre 1919 et 1920. Il était chargé avec ses camarades d’exhumer les corps des soldats dispersés sur les champs de batailles et de remettre en état les lieux où les armées ennemies s’étaient affrontées.
Wang Bing serait mort suite à l’explosion d’un obus.

Monument funéraire d’aviateurs canadiens
Ce monument recouvre la tombe de sept aviateurs canadiens, membres de la Royal Canadian Air force, morts lors de la chute de leur bombardier le 7 janvier 1945, au Hohrodberg.
Leurs noms : Campbell, Horne, Mc Arthur, Candy, Lougheed, Mc Aulay et Greenstein, sont gravés dans la pierre.

(ph. : S. W.)Tombe indochinoise

(ph. : S. W.)Tombe des aviateurs canadiens