Histoire & Patrimoine/Histoire de l'abbaye

Histoire de l'abbaye

(Dessin : Hans Matter)

La tradition dit que les premiers moines seraient venus s’installer vers 634 dans le vallon d’Ampfersbach près de Stosswihr. Ensuite, ils se sont établis dans le monastère fondé à Munster vers 660 qui deviendra l’abbaye Saint Grégoire qui fut l’une des plus grandes et anciennes abbayes bénédictines d’Alsace.

Cet établissement qui bénéficie de la protection des souverains mérovingiens et carolingiens, obtient de nombreux titres et privilèges ainsi que d’importantes donations : Childéric II (673), Carloman (769), Louis le Débonnaire (823 et 826), Lothaire I (843), Lothaire II (855), Zwentibold (896).
Au moins quatre religieux de Munster deviennent évêques de Strasbourg : Widegern (720-729), Heddo (734-776), Saint Rémy (776-783), Rachion (783-813) ainsi que Wichardus qui devient évêque de Besançon à la fin du X siècle.
Pendant de longs siècles l’abbé, qui reçut le privilège d’exercer la juridiction absolue sur tous les sujets de l’abbaye est le seigneur des habitants de la vallée. L’abbaye obtient son immunité et la liberté d’élection du père abbé. Le 4 mai 1182, l’abbaye est totalement détruite par un incendie.

A partir de 1235 l’abbaye est élevée au rang d’abbaye d’Empire en contrepartie de l’abandon de ses droits de juridiction à l’empereur Frédéric II. Après 1262 l’abbaye et la vallée sont rattachées au Diocèse de Bâle dont elles feront partie jusqu’à la Révolution.
Durant les siècles suivants l’abbaye continue à obtenir des privilèges royaux et des bulles papales.

De nombreux incendies malmènent à plusieurs reprises la ville et l’abbaye. Entre 1470 et 1507, l’église abbatiale est reconstruite par les abbés Von Laubgass et de Monjustin.

Sceau de l'abbaye en 1339 (archives municipales)

Armoiries de l'abbaye de Munster, s.d. (BMC ms 807 - ASHVVM 2004)


L’abbaye connaît des difficultés lors de l’introduction de la Réforme à Munster et dans la vallée.
Dévastée au cours de la Guerre de Trente Ans (1618-1648), elle est reconstruite à partir de 1659 sous l’impulsion de l’Abbé Dom Charles Marchant et elle est intégrée à la congrégation lorraine de Saint Hydulphe et Saint Vanne, ce qui aura des conséquences bénéfiques sur son rayonnement.
Le XVIII siècle est pour elle une période de prospérité et de rayonnement intellectuel et spirituel. En août 1791 l’abbaye est fermée, son mobilier vendu aux enchères, la bibliothèque riche de 8000 volumes est transférée à Colmar.

À partir de 1798, Hartmann construisit autour de l’ancienne abbaye bénédictine le site industriel du Couvent. Celui-ci abritait le tissage, la teinturerie, ainsi que d’autres activités de production et de transformation.
Le site de l’ancienne abbaye Saint-Grégoire a été racheté en décembre 1988 par la ville de Munster aux Établissements Hartmann.

Sources & Bibliographie

ZoomL'abbaye bénédictine au 18ème siècle (Hans Matter)

ZoomLa destruction de l'église abbatiale en 1802 (Marie-Bonaventure Lebert)

ZoomLes ruines de l'abbaye (Ph. : R. Bock)